Accueil membres INSOUMIS
Le Haillan
Liste d'union pour barrer la route à la droite
dans notre commune comprenant deux canidats LFI
liste commune PS, Génération.s,  Front de gauche (PC LFI société civile),
EELV et société civile,
:

Certaines personnes se disant apolitiques seront donc candidats pour les prochaines élections municipales sans s’occuper « des affaires publiques » (voir la définition du mot « apolitique »). L’ « étiquette » politique semble un minimum pour informer les électeurs sur les orientations et choix fondamentaux du candidat qui sollicite leurs suffrages. Sinon, à moins de connaître personnellement ce dernier, on vote quasiment au hasard…

  « L’union fait la force » dit aussi le proverbe mais un confortable individualisme protecteur est dans l’air du temps. L’éparpillement d’élus se disant apolitiques c’est le rêve pour un maire qui aurait des velléités despotiques voire magouilleuses ! Un courant de pensée a bien plus de poids pour éventuellement « corriger le tir » de décisions municipales contestables.

Certes chacun est libre de ses choix… Le droit pour tous de faire de la politique est une conquête de la révolution française. Avant seuls les nobles, les ecclésiastiques et quelques notables y avaient droit. Est-il judicieux, d’une certaine façon, de renier cet acquis majeur de la démocratie ? Pouvoir se regrouper, s’organiser pour défendre des idéaux fédérateurs certes ce n’est pas la facilité… Les Gilets jaunes commencent à réaliser les inconvénients majeurs de leur positionnement lui aussi présenté comme apolitique. Pourtant, dès qu’ils mettaient le pied sur un rond-point, ne faisaient-ils pas de la politique ?

Au Haillan, on constate que certains membres de l’opposition eux aussi se prétendent dorénavant apolitiques. Ils espèrent arriver « apolitiquement » au pouvoir. Ils pourraient  ensuite imposer à notre commune leurs vieilles recettes et alliances anti-sociales pourtant typiquement politiciennes…

Pour finir sur un sourire une pensée pour cette militante « marcheuse » n’ayant pu obtenir l’investiture de son parti comme tête de liste. Instantanément elle s’est déclarée candidate apolitique pour essayer de créer une nouvelle liste concurrente !

Serge Galès (une version plus courte de ce texte est parue dans « Sud Ouest » du samedi 23 novembre, rubrique « Courrier des lecteurs »).

Pour nous contacter :

Groupe d'appui haillanais
de la France insoumise

Conflit pour la sauvegarde de la piste cyclable

PAGE SPECIALE

CLIC ICI

POUR une balade virtuelle sur la piste cyclable...

CLIC ICI

LE CHOC DES MEDIAS

En ces temps "de crise" la classe dominante, SES médias historiques, tentent de discréditer la cause initiale de tous leurs "soucis" actuels, les réseaux sociaux... Ils se veulent encore et  toujours juges et partie face à cet immense et donc insupportable espace de liberté. Des lois liberticides "comme en Chine ?" sont en gestation paraît-il... Mais pour l'instant ils ne peuvent que tenter fiévreusement d'exorciser la menace contre leur pouvoir...  Comme c'était mieux avant  ! Cet âge d'or (à tous les sens du terme) où seuls les médias officiels, opportunément financés par quelques grands groupes capitalistes, pouvaient distiller leur bonne parole. Dorénavant hélas les insupportables manifs de gilets jaunes sont "rameutées" par ces "réseaux sociaux" honnis. Du haut de leur "trop forte intelligence" ils appréhendent les Français comme des gens "limités". Ces derniers sans censure éventuelle seraient incapables de déceler de grossières désinformations que l'on trouve effectivement aussi sur les réseaux sociaux.

C'est bien un affrontement autour de deux concepts d'information qui se déroule actuellement.

D'un "côté" nous voyons donc les médias officiels présenter systématiquement gilets jaunes, France insoumise, Mediapart etc. sous le côté le plus dévalorisant possible ;

De l'autre des citoyens qui essaient de s'exprimer librement, notamment via l'internet.

Nous vous proposons un florilège de ces médias "diaboliques". Si vous le souhaitez, découvrez l'information citoyenne à travers ces quelques liens, parmi bien d'autres. Nous vous garantissons que vous ne serez pas déçus du voyage

Tout le monde s'en fout

Osons causer

Data gueule

Première ligne

Phloem sev (conférences gesticulées)

Liens spécifiques à la France insoumise :

La chaîne web des Insoumis : le Media

(cliquer en haut, bandeau noir, sur "les programmes" et ensuite choisir ce que l'on veut visualiser")

L'AEC (programme de la France insoumise)

Grand "Débat" national ?
Notre point de vue...

La section Ensemble!, membre des Insoumis du Haillan considère que l'affirmation de ne pas remettre fondamentalement en cause les options de M Macron, CSG, ISF etc. "oblige" à ne pas participer à cette concertation. Le faire impliquerait indirectement l'acceptation de ce refus ce qui n'est pas le cas pour nous, comme pour la majorité des Français. Ceci écrit les questions posées méritent réponse dans le cadre de l'expression citoyenne indépendante hors de cette manœuvre dilatoire évidente, critiquée par l'écrasante majorité du milieu politique, journalistique et citoyen.

Sur les impôts et les services publics

1. Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ?

Supprimer les taxes sauf pour les produits de grand luxe, affiner les tranches des impôts sur le revenu de façon à ne plus faire peser le poids fiscal sur les classes moyennes pour préserver les classes supérieures. Suppression de certaines niches fiscales (journalistes etc)

2. Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?

Baisser la CSG, la TVA

3. Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires à faire ?

Baisser les dépenses militaires, supprimer la police répressive, aide aux écoles et organismes privés, plus de grands travaux inutiles notamment favorisant l'avion, le tout auto camion, arrêt du nucléaire (problème insoluble du démantèlement)

4. Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ?

Supprimer les CRS, Gardes mobiles, réduire l'armée, supprimer la force de frappe nucléaire, désengagement des conflits extérieurs hors interventions humanitaires ponctuelles éventuelles...

5. A l'inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?

Aide sociale en général, sanitaire, chômeurs, enseignement, dépendance, contrôleurs fiscaux pour récupérer l'argent volé par les classes dominantes sans oublier les services de l’inspection du travail indispensables.

6. Comment mieux organiser notre pacte social ? Quels objectifs définir en priorité ?
Diminuer les concentrations de pouvoirs (métropolisation au détriment des petites villes), redonner du pouvoir aux maires, élus municipaux, conserver les départements, décideurs ayant un statut social proche de ceux qui sont concernés, développer les concertations citoyennes de terrain face aux décisions au niveau local. Mettre fin aux cumuls de mandats et limiter les renouvellements de mandats pour en finir avec les carrières politiques car être élu n’est pas un métier.

Sur l'organisation de l'Etat et des collectivités publiques

7. Y a-t-il trop d'échelons administratifs ou de niveaux de collectivités locales ?

Non, il faut les réorganiser en favorisant "le bas vers le haut"

8. Faut-il renforcer la décentralisation et donner plus de pouvoir de décision et d'action au plus près des citoyens ? A quels niveaux et pour quels services ?

Evoqué ci-dessus, rappel : tout en évitant au niveau régional le développement de "baronnies" autour de quelques personnalités qui ne sont que l'émanation du pouvoir "d'en haut". Pouvoir technocratique de certains grands fonctionnaires métropolitains énorme qui doit revenir aux élus de terrain.

9. Comment voudriez-vous que l'Etat soit organisé et comment peut-il améliorer son action ?

Créer la VIe République redonnant le pouvoir au 1er ministre, au Parlement et réduisant celui du président de la République.

10. Faut-il revoir le fonctionnement de l'administration et comment ?

Renforcer les administrations utiles, impôts (chasse aux fraudeurs du grand capital et de la spéculation), santé, enseignement... Arrêter la sur-réglementation qui complique la vie des Français, auto-bilans, habitat, successions...

11. Comment l'Etat et les collectivités locales peuvent-ils s'améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté et que proposez-vous ?

Développement au niveau régional d'un pouvoir d'en bas vers le haut. Transfert des contributions fiscales des métropoles prospères vers la France rurale et semi-rurale.

Sur la transition écologique

12. Comment finance-t-on la transition écologique : par l'impôt, par les taxes et qui doit être concerné en priorité ?

Récupérer les sommes volées via la fraude fiscale, économies sur les dépenses d'armement, militaires, police répressive, développement de l'impôt sur le revenu au détriment des taxes TVA, CSG sauf pour la consommation de grand luxe, sur taxation de stationnement des yachts sous pavillon de complaisance, des avions de tourisme, propriétés de grand standing, jeux, alcools, tabac...

13. Comment rend-on les solutions concrètes accessibles à tous, par exemple pour remplacer sa vieille chaudière ou sa vieille voiture ?

Création de la fabrication sous contrôle de l'Etat d'équipements énergétiques "pilotes" dont la tarification est adaptée aux personnes en difficulté, suppression des aides pour la voiture nucléaire qui est une fausse solution au détriment de véritables transports collectifs gratuits(bis) suppression des grands travaux inutiles de prestige, aéroports, TGV, trams électoraux au détriment des techno bus etc.

14. Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ?

Transports collectifs gratuits financés par les entreprises, développement des énergies renouvelables

15. Quelles sont les solutions pour se déplacer, se loger, se chauffer, se nourrir qui doivent être conçues plutôt au niveau local que national ? (déjà évoqué précédemment)

16. Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ?

Cibler les entreprises polluantes diminution de l'automobile, même électrique, au profit des transports collectifs, ferroutage, cabotage, suppression du "stock zéro", productions locales favorisées, interdiction des délocalisations ou taxation des produits compensant le gain lié à la main d'œuvre moins chère.

17. Comment devons-nous garantir scientifiquement les choix que nous devons faire à l'égard de la biodiversité ?

Diminution du pouvoir de nuisance au niveau décisionnel des lobbies (exemple compteurs Linky imposés aux citoyens), indépendance rigoureuse des chercheurs et organismes de contrôle, développement du CNRS et meilleure rétribution de ses chercheurs.

18. Comment faire partager ces choix à l'échelon européen et international pour que nos producteurs ne soient pas pénalisés par rapport à leurs concurrents étrangers ?

Avoir un maximum d'élus de gauche au Parlement européen ! et renégocier les traités européens.

Sur les institutions, la démocratie et la citoyenneté

19. Faut-il reconnaître le vote blanc ?

OUI, il aura fallu des violences pour le faire admettre enfin...

20. Faut-il rendre le vote obligatoire ?

NON les Français sont des adultes

21. Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques ?

Un seul tour les "postes" sont partagés en fonction du résultat de chaque parti. Pas d'alliance, de situations permettant de voter "contre" et pas "pour" ce que l'on croit valable

22. Faut-il, et dans quelles proportions, limiter le nombre de parlementaires ou autres catégories d'élus ?

Diminuer le nombre de parlementaires renforce le pouvoir présidentiel qui est plus que tout mis en cause actuellement

23. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental (Cese), doivent-ils jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?

Maintenir ces structures mais développer le pouvoir "de bas en haut", veiller que le pouvoir "central" ne soit pas bénéficiaire de ces changements

24. Faut-il les transformer et comment ?

25. Quelles évolutions souhaitez-vous pour rendre la participation citoyenne plus active, la démocratie plus participative ?

Favoriser l'intervention citoyenne d'en bas, débats, comités de quartier, aider les assos, collectifs locaux, l'information des citoyens sur les projets

26. Faut-il associer davantage et directement des citoyens non élus, par exemple tirés au sort, à la décision publique ?

OUI, dommage que cette proposition du programme des Insoumis n'ait pas été validée "sélection un peu comme les jurés populaires"

27. Faut-il accroître le recours aux référendums et qui doit en avoir l'initiative ?

NON, les référendums peuvent être dangereux, qui les lance ? Comment est formulée la question ? Moment "choisi", on ne touche pas à la Constitution sans un maximum de précautions, à l'image de cette "consultation" pour le moins cadrée danger... Voir le vote ND de Landes dont l'implantation géographique "sur mesure" a généré un résultat à l'inverse de ce que les citoyens ont imposé sur le terrain.

28. Que proposez-vous pour améliorer l'intégration dans notre Nation ?

Lutte contre les ghettos sociaux, intégration des nouveaux arrivants dans la population

29. En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

"Obligations d'asile" déjà l'évocation d'une "obligation" présente cette question d'une façon partisane impliquant une "gêne". Une entente européenne devrait permettre de répartir les nouveaux arrivants dans TOUS les états européens faute de manquement fondamental à l'engagement participatif européen. Un chef d'Etat reconnu par son peuple et internationalement, ce qui n'est pas le cas en France aurait l'envergure pour imposer par exemple à des pays d'extrême droite comme l'Italie de respecter leurs engagements européens.

30. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

(bis) partage des nouveaux arrivants entre tous les états européens, fin du blocage des immigrants vers l'Angleterre si celle-ci quitte l'UE;

31. Comment renforcer les principes de la laïcité française, dans le rapport entre l'Etat et les religions de notre pays ?

Suppression des aides aux différentes religions, écoles confessionnelles, de façon à ne pas favoriser une religion par rapport à d'autres...

Trouver une compensation à la "fourniture" de lieux de culte aux religions judéo chrétiennes pour les autres religions.

32. Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

"Garantir le respect ?"... il s'agit d'options individuelles, comment "garantir" ce que pensent les individus ? L'enseignement, des associations non confessionnelles vont dans le bon sens, il faut les aider davantage...

Le Haillan, le 15 janvier 2018

Résultats sur Le Haillan des élections européennes du 25 mai 2014

Participation : 48,52 %

Virginie ROZIÈRE PSCHOISIR NOTRE EUROPE 20,07 % 677 votes

Michèle ALLIOT-MARIE UMP POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC MICHÈLE ALLIOT-MARIE 18,38 % 620 votes

Louis ALIOT FN BLEU MARINE OUI A LA FRANCE NON A BRUXELLES 16,18 % 546 votes

José BOVÉ EELV EUROPE ECOLOGIE 12,33 % 416 votes

Robert ROCHEFORT UC UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU 10,88 % 367 votes

Jean-Luc MELENCHON FG FRONT DE GAUCHE 8,18 % 276 votes

Joseph BOUSSION DVG NOUVELLE DONNE 4,24 % 143 votes

Pascal LESELLIER DVD DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTEME, NI EXTREMES, AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN 3,56 % 120 votes

Marie Jeanne HUSSET DIV EUROPE CITOYENNE 1,42 % 48 votes

Philippe MARTY DVD NOUS CITOYENS 1,13 % 38 votes

Sandra TORREMOCHA EXG LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS 0,74 % 25 votes

Philippe POUTOU EXG POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURS ET DES PEUPLES, ENVOYONS VALSER L'AUS... 0,68 % 23 votes

Francis LENNE DIV CITOYENS DU VOTE BLANC 0,65 % 22 votes

Eric MAHUET DIV SO PIRATE 0,50 % 17 votes

Jean-Claude MARTINEZ DVD FORCE VIE 0,47 % 16 votes

Régis CHAMAGNE DIV UPR SUD-OUEST 0,30 % 10 votes

Anne NÈGRE DIV FÉMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE 0,15 % 5 votes

Monique JUY DIV ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE EQUITABLE POUR L'EUROPE 0,12 % 4 votes

Renaud CAMUS EXD LISTE ANTIREMPLACISTE - NON AU GRAND REMPLACEMENT 0,03 % 1 votes

Martine GROS DIV OCCITANIE, POUR UNE EUROPE DES PEUPLES / OCCITÀNIA, PER UNA EURÒPA D... 0,00 % 0 vote

Faïrouz HONDEMA-MOKRANE DIV PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN 0,00 % 0 vote

Sami GHAZOUANE DIV DÉMOCRATIE RÉELLE 0,00 % 0 vote

Nicole PRADALIER EXG PROGRAMME LIBERTAIRE POUR UNE EUROPE EXEMPLAIRE CONTRE LE SEXISME ET L... 0,00 % 0 vote

Jean TELLECHEA DIV EUSKADI EUROPAN 0,00 % 0 vote

Gaël COUROSSE DVD POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L'EUROPE 0,00 % 0 vote

Votes blancs 2,49 % 87 votes

Votes nuls 1,03 % 36 votes

Communiqué commun EE-LV , France Insoumise,
Parti de Gauche , Ensemble ! , Génération.s

Piteux tours de passe-passe,
les annonces Macron
exigent d’autres choix sociaux , écologiques et démocratiques

 Certes, le Président annonce une hausse du SMIC – en fait une légère augmentation de la prime d’activité – et  revient enfin en arrière sur la hausse de la CSG pénalisant les retraité-e-s. Mais il persiste sur l’ISF, et propose le retour du « travailler plus pour gagner plus ». Sa compassion sonne faux parce qu’il ne change pas le cap de sa politique.

A cela, il faut ajouter le silence écrasant sur les chômeurs et le pillage de l'UNEDIC, pas un mot sur les lycéens et les étudiants engagés dans la lutte contre la réforme du bac et la sélection généralisée dans l'Education Nationale.

Rien sur l'urgence climatique alors que 5000 personnes à Bordeaux, 100 000 à Paris ont défilé pour une politique de transition écologique à la hauteur des dangers majeurs du désordre climatique.
Rien enfin sur les exigences d'une vraie démocratie politique exprimées partout et en particulier par le mouvement des gilets jaunes.

Des politiques alternatives existent.

C'est la justice fiscale, avec d’abord le rétablissement de l'ISF. C'est une vraie augmentation généralisée des salaires payées par des profits d'entreprise qui n'ont jamais été aussi hauts. C'est la promotion et le développement des services publics, en particulier des transports. C'est enfin une politique forte de transition écologique qui s'attaque aux vrais responsables de la dégradation environnementale et non à leurs victimes,

Nous apportons notre soutien à tous ceux et celles qui se mobilisent dans les entreprises, dans les facs et lycées, sur les barrages et les ronds-points pour imposer par nos luttes la satisfaction des exigences populaires, pour une alternative à Macron et à sa politique.


Signez ici la pétition en ligne "spécial le Haillan"contre les compteurs Linky que des lobbys veulent nous imposer

Elle a pour but, au niveau du Haillan, d'essayer de mesurer le nombre de personnes comme nous opposées à ces compteurs. Son succès dépendra donc de ladiffusion du lien à vos amis haillanais.
Donc signez-la, vous et vos proches et popularisez-là. Les signatures éventuelles hors le Haillan, si elles peuvent être comprises comme un soutien n'entrent 
pas dans le décompte éventuel des soutiens haillanais. Une sorte de "cyber referendum local" est le sens de cette démarche
. DONC N'OUBLIEZ PAS
DE SPECIFIER SI VOUS HABITEZ AU HAILLAN

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/aux-compteurs-linky-haillan/25420

Soutenons la "Zone du Dehors*" !

"Le dimanche 11 Novembre une soixantaine de personnes, dont quatre familles, ont été relogés dans une dizaine de maisons réquisitionnées sur la commune de Saint-Médard-en-Jalles. L’opération a été menée par Médecins du monde, Réseau d’éducation sans frontières et Les Enfants de Coluche, avec le soutien de la fondation Abbé-Pierre.

Il s'agit d'anciens logements de fonction d'employés de la poudrerie. Ils sont "visés" par un programme immobilier soutenu par la mairie de Saint-Médard. Cela explique sans doute la déclaration agressive et dépourvue de la moindre empathie de la majorité municipale de monsieur Mangon qui ne surprend pas ceux qui, comme nous l'ont déjà affronté (tram sur la piste cyclable, toujours pour favoriser ces programmes immobiliers programmés à Saint-Médard). L'opposition municipale en revanche s'est unie pour soutenir ces personnes en difficulté.

Cette opération a bien entendu le soutien des Insoumis. Certains de nos membres, dès le début, sont entrés en contact avec ces demandeurs d'asile. Ils sont demandeurs d'aide matérielle mais aussi de soutien moral et médiatique.

Vous pouvez aller sur leur page Facebook "Soutien à l'Alouette" CLIC ICI

Adresse pour aller les voir : 12 allée Dordins, Saint-Médard-en-Jalles

(*) Nom choisi par les occupants des dix maisons saint-médardaises