ENSEMBLE Le Haillan
LIBRE EXPRESSION

Commentaires personnels relatifs
à la réunion du 4 mars

Tout d'abord, finalement, l'affluence à cette réunion à recentré la diversité des participants bien plus efficacement et logiquement que nous avons essayé de le faire lors de certaines réunions préparatoires.

L'aspect "haillanais" avec le côté caricatural de cette voie unique sur ballast le long d'un mur tagué, sans arrêt, a constamment été évoqué, y compris par ceux qui voulaient le mettre en arrière plan. En fait l'outrance de ce projet sert de base plus qu'efficace pour avancer les solutions alternatives, le maillage, la transversalité... Donc les choses se sont faites naturellement et on a longuement évoqué l'aspect "haillanais" du début à la fin n'en déplaise à ceux qui s'y opposaient ! Et cela n'a pas choqué semble-t-il les habitants d'autres communes.

— De la même façon, l'autre alternative "tram A" même si elle ne plaît pas à certains à cause de sont coût élevé par rapport au Tram-bus a été longuement évoquée lors des débats... La pluralité d'idées s'est naturellement imposée encore une fois par la force du débat et le nombre de participants.

Que dire à ceux qui ne voulaient même pas qu'on prononce le nom de M Mangon, voire même évoquer son projet en arrière plan des solutions alternatives ? Ce Monsieur fait-il régner la terreur sur Saint-Médard ? Et bien on a entendu "Mangon" "Mangon" "Mangon" prononcé à tire-larigot, même le qualificatif "Mangonesque" par Jean-Louis. Ce débat, sous l'œil de quelques cerbères "Mangoniens" a brisé les peurs de certains. Encore un blocage qui a sauté dans le feu de l'action.

— Reste ce côté passionnel relativement au BHNS de certains, qui n'est pas critiquable en soi bien entendu car pour moi c'est la meilleure alternative... C'est le manque de mesure et le fait d'être trop dans SON argumentation qui ont par exemple amené cette interminable prestation sur le Tram-bus, qui a fini par lasser l'assemblée... Heureusement cela n'a pas cassé a dynamique de la réunion qui a repris de plus belle... Essayer de se mettre dans la peau des gens que l'on veut convaincre évite ce genre de problème... D'autre argumentations pro-BHNS, brèves mais incisives ont été bien plus percutantes. Trop détailler l'argumentation tue l'argumentation. Le "technicien" envoyé par monsieur Mangon a eu le même problème. Sa fastidieuse et monocorde "argumentation" s'est noyée dans l'indifférence et l'ennui des participants on ne va pas s'en plaindre dans ce cas.

— Le succès de cette réunion a aussi démontré à certains qui nous disaient "il risque n'y avoir pas grand monde" ... "Faire des tracts à quoi bon... personne ne viendra" que là encore les faits ont remis les pendules à l'heure.

— Toujours selon moi, un élément non négligeable a favorisé les convergences citoyennes lors de cette réunion : la présence d'élus du Saint-Médard. Par leur arrogance ils ont matérialisé concrètement le projet "Mangon" mieux que la plus pertinente des argumentations. A leur corps défendant ils ont donc fait converger tous les participants, quelles que soient leurs motivations, contre "le projet Mangon". Pour des "communiquants" une grosse erreur stratégique liée sans nul doute à l'habitude de ne pas s'affronter aux citoyens directement.

Grâce à la démocratie directe des choses que certains présentaient comme antinomiques, voire contre-productives se sont avérées complémentaires. Quelle que soit l'issue de ce qui s'annonce comme une vraie lutte citoyenne de longue haleine... il nous restera cette expérience... Cet "anti-Criq" démontrant la pertinence de notre revendication de réunions citoyennes réellement indépendantes, avec toutes les difficultés qu'elles impliquent certes, mais qu'elle efficacité !

J'espère donc que ce type de réunions se renouvellera sur notre commune voire même au-delà, bien entendu dans le cadre de la lutte actuelle mais pourquoi-pas pour d'autres sujets de discussion ?

Serge Galès, le 8 mars 2016

Une réunion pour du vent !

La Mairie du Haillan avait eu la bonne idée de convoquer une réunion de CRIQ (Comité de Réflexion et d’Initiatives par Quartier) juste avant les vacances sur le thème des nuisances aéroportuaires permettant ainsi aux représentants de l’aéroport de rencontrer publiquement celles et ceux qui en subissent les inconvénients.

La salle Colindres était comble et surchauffée mais pas uniquement à cause de la canicule.

Après une rapide présentation, nous sommes entrés dans le débat car, que ce soit du point de vue économique (on nous a présenté positivement le bassin d’emplois que cet aéroport constitue) que de la réglementation aérienne, aucune explication crédible n’a été apportée aux riverains que nous sommes sur l’accroissement des décollages d’avions sur notre commune alors que jusqu’aux années 90 ceux-ci s’effectuaient via la piste en direction de Martignas, sur la forêt.

On nous a raconté que cela était la cause des vents qui obligeaient à utiliser la piste (plus longue) en direction du Haillan nous assurant ainsi beaucoup de bruit, de plus en plus tard le soir et de plus en plus tôt le matin avec les retombées grasses des résidus de kérosène.

La salle quasiment unanime n’a pas avalé cette couleuvre et insisté pour que l’administration trouve une solution. Des solutions étaient proposées comme “répartir les nuisances entre toutes les communes”, “interdire les vols de nuit”, et même “construire un autre aéroport ailleurs”… ce qui consisterait à envoyer les nuisances chez les autres… et à quels frais ?

Une solution est possible puisque durant les quelques mois où la piste était en travaux, les décollages s’effectuaient comme autrefois… pourquoi ne pas persévérer ?

Les trois représentants de l’aéroport ont au moins une qualité, ils encaissent bien car ils n’ont pas varié leur discours d’un centimètre.

Une question fut posée relativement à l'utilisation de la piste “haillanaise” “pour économiser du carburant”... La réponse par un des intervenants “aéroportuaires” a été à notre avis révélatrice. “Avant” certains avions abusaient en utilisant la piste pénalisant le Haillan pour des raisons d'économie de carburant. Mais “c'était avant”.. Suite à l'intervention de nos chevaliers blancs (du ciel) dorénavant ces méchants avions sont sanctionnés et cette raison de profit immédiat n'entrerait plus en ligne de compte pour les choix de pistes... Pour la première fois, même des années après, ils reconnaissent un “dysfonctionnement” ! Ils n'ont peur de rien, les abus d'autrefois (qu'ils disent) deviennent les “arguments” d'aujourd'hui ! Combien de critiques rejetées actuellement valideront-ils ainsi dans le futur ?

Du positif toutefois quand le directeur de l’aéroport a déclaré n’être pas favorable au doublement de la piste incriminée, et s’inquiéter de l’arrivée du train à grande vitesse en 2017 qui concurrencera fortement la ligne Paris↔Mérignac réduisant ainsi le nombre des vols.

La conclusion est revenue à ce concitoyen qui leur a déclaré qu’il n’avait pas été convaincu et qu’il serait nécessaire de mener le combat.

Finalement cette réunion aura été utile pour comprendre que la Mairie ne fait pas partie des décideurs, que l’administration préfère concentrer les nuisances sur un seul secteur pour ne pas ouvrir d’autres fronts de résistance et que seule une mobilisation populaire de masse pourrait obliger les représentants politiques (Métropole, Conseil Général, députés…) à se mouiller un peu pour défendre notre qualité de vie.

Il nous semble que ce jeu finalement contrôlé de "débats" (courtois ou non) ne peut faire bouger les choses hélas... Seules des actions concrètes et médiatiques résolues dans la rue, pourquoi pas aux abords de l'aéroport, pourront matérialiser et crédibiliser la détermination des Haillanais de faire cesser ces nuisances insupportables. Que sont devenus ces projets d'action de terrain évoqués lors de certaines AG de l'asso des riverains ?

"Créations d'emplois",
les mots
(et maux) détestés (par certains)...

Depuis le 30 avril 2015... déjà cinq conseils municipaux... J'étais présent à tous, car il me semble qu'il est normal qu'un citoyen assiste à ces réunions. J'ai même suivi nombre de conseils de la mandature précédente durant des années.

J'ai ainsi pu constater que chaque fois que la question des effectifs du personnel municipal est évoquée, les élus de droite "ne sont pas d'accord". Dès qu'ils en ont l'occasion ils s'expriment sur "les charges salariales trop élevées de la commune", etc. Ne pas embaucher, voire réduire (supprimer ?) les remplacements de départs à la retraite semble leur crédo...
Pourquoi ce refus systématique de créer des emplois ? On peut parler d'obsession, vu la systémacité de ces interventions que j'ai pu constater depuis des années. On va donc d'un côté déplorer (en paroles) le "trop grand nombre de chômeurs qui asphyxie notre pays" et de l'autre tout faire, dans son microscopique champ d'intervention municipal pour essayer d'empêcher de créer quelques emplois... Même l'augmentation de la population, le grand nombre de chômeurs au Haillan, n'entrent pas en ligne de compte.

On sait bien que derrière tout cela il y a l'individualisme... Le désir de payer le moins d'impôts possible prime tout. Ils rejoignent par ce comportement les nombreux adhérents patronaux de l'UMP. Ces derniers veulent paraît-il que des emplois se créent, mais surtout pas dans leur entreprise, financiarisation des profits oblige. Au Haillan comme ailleurs ils veulent que seuls "les autres" agissent pour l'emploi. Pour exemple le commerçant qui surexploite ses salariés ce qui lui permet de ne pas embaucher : travailler plus (heures supplémentaires) pour embaucher moins, on reste dans l'idéologie "umpienne". Il espère, comble du paradoxe, que les autres employeurs n'en feront pas autant. Il faut en effet que la population ait du pouvoir d'achat pour consommer... Eternelle incohérence de la droite... En tout cas une forme d'amoralité sociale qui me choque profondément...

L'individualisme (encore lui) prime tout, voire autodétruit la société, même chez certains qui se proclament parfois "patriotes"...

Donc pour l'UMP haillanaise non à la création d'emplois dans les services municipaux ! Ils devraient en faire leur devise officielle. Il semble en effet qu'il s'agisse de LEUR orientation majeure. Si tout le monde agit ainsi, avec un tel "dynamisme économique" pas étonnant que l'économie de notre pays fonctionne si bien !

Serge Galès, le 16 février 2015


CHARLIE HEBDO...

Pour beaucoup de baby boomers est une bouffée "résiduelle" de cet air que avons goulûment respiré en ce beau printemps de 1968...

"Hara-Kiri" déjà "tué" par les prédécesseurs de l'UMP... Ce titre, ne l'oublions surtout pas est né d'une autre intolérance, générant de nombreuses tentatives écrites, puis judiciaires et ministérielles, d'éradication de ces "idées" qui depuis leur origine ont généré aussi tant d'opposition haineuse... "Hara Kiri Hebdo", son titre original, fut une première fois "tué" par le pouvoir UDR (prédécesseur de l'UMP) et généra "Charlie Hebdo", déjà l'Histoire nous impose ce "recadrage"...

Tous ces soutiens qui s'étalent dans les médias sont la plus belle récompense pour ces héros de la liberté, morts "le crayon à la main" face aux Kalachnikov ... Quel dommage pourtant... Qu'il faille attendre ce 7 janvier d'horreur absolue pour que ce vieux réflexe d'union face à l'innommable ressurgisse enfin, comme durant l'Occupation... Certains soutiens dans des domaines "disparates" comme Wall Street (si si !) les Motards en colère (!) le FN (!!!!!) en absolu contraste avec les idées de ce journal, laissent tout de même planer quelques doutes... Est-ce respecter ces libertaires fondamentalement anti-religions, en venant prier ostensiblement devant le siège de Charlie ? D'innombrables questions que le Trublion se pose et il n'est pas le seul...

Ces nombreuses "attaques judiciaires" et écrites de certains qui soutiennent maintenant "Charlie" doivent, je l'imagine les mettre mal à l'aise... Elles risquent de "remonter" une fois l'émotion un peu calmée...

Cette presse "consensuelle" qui affiche maintenant sa détermination face aux fanatismes était bien en retrait. Préservation du lectorat oblige, pas question de rejoindre en première ligne ces "Trublions" médiatiques ! Dans ce combat, seul le soldat "Charlie" menacé de faillite en 2015, entouré de policiers, était vraiment sur le front... Après l'innommable, certains (des fous...) avaient avancé l'idée, au plus fort de l'émotion, que tous les grands journaux français mettent "les caricatures de Mahomet" en une... Là ils nous auraient vraiment convaincus qu'ils sont "Charlie"...

Deux tueurs sont "passés à l'acte"... Nul doute que les commentaires vont aller bon train pour expliquer, commenter, juger la chose... Certains vont en profiter pour essayer d'attiser la haine, faire promulguer des lois liberticides... Le climat dans lequel doivent vivre certaines populations, françaises ou non, issues des courants migratoires est un terreau fertile... Les tenants au sens large de "l'identité nationale" ont fait du beau travail... Certains jeunes vont extérioriser leur sentiment souvent réel d'exclusion, leur humiliation générationnelle par un déchaînement de violence opportunément "justifié" par une pseudo spiritualité revisitée, sponsorisés par les émirs pétroliers...

Il est révélateur de constater que l'ennemi ultime des "fous de dieu" soit choisi dans une idéologie d'extrême gauche anti raciste... Le pseudo anti-intégrisme islamique d'extrême droite est superbement ignoré en terme de cible, ils sont tellement proches sur de nombreux points...

Reste la disparition des plus grands dessinateurs humoristiques français... Le Trublion va évoquer le gentil Cabu... Durant le début des années soixante si on était (très jeune) lecteur du journal "Pilote"... Entre autres stars montantes du futur huitième art, rassemblées dans ce journal prémonitoire par Goscinny, déjà Cabu... Son Grand Duduche, pour l'époque, sur un journal pour enfants, était déjà "subversif"... Anti-profs, anti-pions, anti curés, armée (déjà)... Et puis son côté fleur bleue avec son éternel amour insatisfait avec "la fille du proviseur..." Les dessins de Cabu ont suivi nos vies... On sait que lors d'un décès on pleure aussi sur son passé... Mais imaginer son visage paisible de vieillard souriant de plus de soixante-dix ans face à un tueur décérébré est plus que perturbant...

Adieu à nos amis Charb, Cabu, Wolinski, vous allez rejoindre d'autres grands disparus, Cavanna, Reiser, Choron... Dommage de ne pas croire en l'au-delà... Sinon quelle fabuleuse conférence de rédaction lors de ces retrouvailles célestes ! Nul doute que Dieu le père aurait dû intervenir pour faire cesser cette orgie de talent et d'irrévérence ! ( 09-01-2015)

Sur ce sujet lire le livre "Bête et méchant" de Cavanna... Il relate les débuts, via le journal Hara-Kiri puis Hara Kiri Hebdo, puis Charlie... de ce courant journalistique.


Les sens-interdits sont-ils une bonne solution ?
(au niveau du Haillan en général
et du chemin de la Gravière en particulier)

Ayant participé à la réunion du Criq Nord-ouest... J'ai entendu évoquer la mise en sens unique du chemin de la Gravière... Certes la mesure m'est parue, de prime abord, séduisante. Mais, à y réfléchir, il faut évoquer également les nombreuses difficultés éprouvées par tous les automobilistes à l'autre entrée du parc Sainte-Christine, côté "rue du Médoc". Elles ont été longuement évoquées et déplorées lors de cette réunion. La prochaine arrivée du tram à Cantinolle ne pourra qu'aggraver le problème dans le futur... Les véhicules "déviés" par le sens interdit du chemin de la Gravière vont, naturellement s'ajouter à ceux déjà agglutinés à la dite entrée du parc aux heures "d'afflux"... Et donc aggraver une situation déjà unanimement décrite comme "dangereuse", y compris par madame le Maire !

La plainte des usagers relativement à l'angle droit du chemin de la Gravière qui effectivement oblige à freiner et donc "casse" la vitesse est-elle justifiée ? Certes il est plus agréable d'avoir plus de place pour "rouler"... On parlait de compenser les prévisibles excès de vitesse induits par des obstacles artificiels... A quoi bon remplacer un obstacle "naturel" par un (éventuellement onéreux) obstacle artificiel ?

On va donc de plus transférer un problème d'une entrée du parc à l'autre... Qui plus est sur un axe de liaison inter-communes, la rue du Médoc...

Les détours générés par certains sens-interdits, à l'image de celui, ancien, de la rue des Graves, n'ont pas que des aspects positifs. De fait ils augmentent parfois de façon importante la longueur de trajet dans les rues du Haillan et donc le volume de circulation. Tourner "en rond" pour rallier son domicile est-ce positif au niveau environnemental ?

Serge Galès
(texte déposé le 24/11/2014 sur le site de la mairie du Haillan, rubrique "Criq")



4 élus du FDG au Haillan

Nous avons le plaisir de voir nos quatre candidats FDG
(Erika VASQUEZ, Parti communiste français, conseillère sortante,
M.-Rose SARLANDIE, Parti de gauche,
Philippe ROUZE, Gauche anticapitaliste, conseiller sortant,
Jean Claude-CONTE, Parti communiste français, adjoint au maire sortant) élus dans le nouveau conseil municipal.
Nous leur adressons toutes nos félicitations ainsi qu'à tous leurs colistiers.

Inscrits 7 289, votant 4 759, nuls 198, exprimés 4561.

Liste "Le Haillan pour tous" (Andréa Kiss) 51.72 % (2 359 voix)

Liste Jean-Marc Meyre (Droite) 48.28 % (2 202 voix)

La liste "Le Haillan avec vous" donc a été élue. Certains diront "de justesse" mais c'est finalement normal vu le contexte national. De toute évidence outre par l'abstention, de nombreux électeurs ont choisi, faute de mieux, ce vote municipal pour exprimer leur fort mécontentement relativement à la politique gouvernementale. Pour la GA et le Front de gauche haillanais nous avons préféré, après débat, l'union sur les questions municipales vu notamment l'urgence sociale (plus de 600 chômeurs dans la commune, maintien et développement des prestations sociales, fin des délégations au privé etc.).

Il nous a paru indispensable de pouvoir agir DE L'INTERIEUR au sein du nouveau conseil municipal. Créer une liste séparée aurait abouti à l'éparpillement du Front de gauche (voir texte sur notre site, en bas de la page d'accueil "le Front de gauche en débats"). De plus, il est certain, vu la "mécanique" électorale que nous n'aurions obtenu (et encore...) qu'un ou deux sièges dans ce cas de figure (voir Le Bouscat où sur la liste "gauche de la gauche" seul le candidat PCF a été élu). La nouvelle majorité d'ailleurs, ne comporte finalement que peu d'adhérents du Parti socialiste par rapport au FDG et aux membres de la société civile. Cela explique probablement le fait qu'elle ait pu "passer" dans le contexte national. N'oublions pas, non plus, qu'en cas de liste séparée FDG, vu faible écart, le résultat aurait été tout autre pour la liste "Le Haillan avec vous"...

Un grand chantier s'ouvre donc. Nous fondons beaucoup d'espoir notamment sur les comités de quartier. Ces derniers vont permettre à ceux qui le souhaitent de s'exprimer. Leurs interventions pourront être relayées directement au nouveau conseil municipal.

De même, la toute nouvelle association "Les amis du Front de gauche" va également jouer un rôle non négligeable durant la nouvelle mandature. Nous ne pouvons qu'inviter tous ceux qui le souhaitent à la rejoindre pour compléter ce large mouvement unitaire déjà enclenché. Les adhérents pourront, via les quatre élus, faire valoir leur point de vue sur la vie de la commune ainsi qu'au niveau national sans pour autant faire partie d'un parti politique. (lien vers le bulletin d'adhésion "des amis du FDG).

D'ores et déjà les futures élections européennes vont recentrer le débat sur les questions nationales. Le Front de gauche pourra exprimer sa spécificité et ses nombreuses critiques au niveau de la politique gouvernementale qui se confond avec celle de la droite. Nous vous rappelons, à ce sujet l'organisation, déjà programmée par "les Amis du Front de gauche", d'une réunion intitulée "Europe, enjeux et démocratie" le 5 mai prochain.

Pour finir sur un sourire, une petite vidéo "amateur" prise le 23, lors de l'annonce des résultats du scrutin. On y voit bien sûr la joie de la liste "gagnante" mais aussi la rage sur le visage de certains "battus"...

(23-03-14)


Nucléaire...

Le problème que vont rencontrer les zélateurs du nucléaire est une contradiction fondamentale. Ils ont tout d’abord tenté vainement d’éluder leur écrasante responsabilité en prétendant «indécente» l’inquiétude générée sur notre pays par le drame du Japon. Vu l’actualité incontournable ils se prétendent maintenant d’accord pour investir sur la sécurité maximum sur les centrales françaises. Ne rêvons pas, de toute évidence ils espèrent gagner du temps. Une fois passée l’émotion ils espèrent que tout reviendra comme avant... (Par exemple, parmi de nombreuses techniques de désinformation éprouvées par le temps les études sismiques "adaptées" comme le démontre l’Observatoire du nucléaire)

En effet les coûts énormes des adaptations pour essayer de réduire les risques au maximum sur l’énorme réseau nucléaire français (on sait bien d’ailleurs qu’il est impossible de tout prévoir...) réduiraient d’autant la «rentabilité» de l’électricité nucléaire donc sa raison d’être. Chaque euro investi dans cette illusoire «sécurité» qui sert surtout à rassurer les Français, c’est une perte de profit... Il y a donc contradiction. Un bon capitaliste doit générer du profit... Générer du profit c’est entre autres économiser sur la sécurité... A force d’investissements «de sécurité» on arriverait à annuler la compétitivité du nucléaire par rapport aux autres sources d’énergie... «Ils» ne peuvent donc jouer ce jeu contradictoire avec leur philosophie économique fondamentale... Tout cela nous ramène au vrai choix qui nous est proposé :

– Soit on continue comme avant, et on accepte l’éventualité de vivre ce qu’ont vécu les Ukrainiens, ce que commencent à vivre les Japonais ;

– Soit on se bat pour imposer aux dirigeants capitalistes un processus d’arrêt des centrales nucléaires et leur remplacement par des énergies ne mettant pas en jeu des questions de survie...

Le gestionnaire de la centrale en perdition est une société privée, ce n’est pas un hasard... C’est une question «politique» au sens le plus profond du terme... Un exemple dans la logique actuelle de profit à court terme le gouvernement a fait l’impasse sur le photovoltaique... Cela coûte de l’argent à l’Etat donc on arrête...

Il faut payer l’énergie à son vrai prix. De tout temps l’homme s’est adapté. Voyons l’évolution du prix des carburants, voyez-vous moins de voitures, les voyez-vous rouler moins vite sur la rocade pour économiser ? Vivre autrement c’est cela l’enjeu et cela va bien au delà du nucléaire... Rappelons-nous les débuts de l’écologie en France, voyons l’importance de ces idées actuellement... L’homme s’adapte, c’est sa force. Il va falloir tirer un trait sur le nucléaire, si cette catastrophe ne suffit pas, c’est horrible à dire mais une prochaine en remettra une couche. Il suffit de voir l’état de certaines centrales...

Pour contacter les militant(e)s
ENSEMBLE
sur le Haillan :

• Par courrier :
31 rue du Hapchot 33185
Le Haillan

• Par téléphone :
Philippe ROUZÉ
au 05 56 28 40 89
(élu ENSEMBLE au Conseil municipal
du Haillan)

Jean-Louis DANFLOUS
au 05 56 57 81 97

• Par mail

Journal n° 1
Journal n° 2

Journal n° 3

Journal n° 4
Journal n° 5
Journal n° 6

Publications du comité GA
Le Haillan diffusées
sur la commune

"Trublion" n° 42 oct. 2012
"Trublion" n° 43 déc. 2012
"Trublion" n° 44 janv. 2013
"Trublion" n° 45 févr. 2013
"Trublion" n° 46 mars. 2013
"Trublion" n° 47 été 2013
"Trublion" n° 48 déc. 2013
"Trublion" n° 49 déc. 2013

Publications du comité
sous l'étiquette NPA

"Le Trublion" le bulletin d'info
du Comité NPA Le Haillan :
"Trublion" n° 17 mars 2009
"Trublion" n° 17 mars 2009
"Trublion" n° 18 avril 2009
"Trublion" n° 19 juin 2009
"Trublion" n° 20 juillet 2009
"Trublion" n° 21 sept. 2009
"Trublion" n° 22 oct. 2009
"Trublion" n° 23 nov. 2009
"Trublion" n° 24 janv. 2010
"Trublion" n° 25 févr. 2010
"Trublion" n° 26 avril. 2010
"Trublion" n° 27 juin. 2010
"Trublion" n° 28 juillet. 2010
"Trublion" n° 29 oct. 2010
"Trublion" n° 30 déc. 2010
"Trublion" n° 31 janv. 2011
"Trublion" n° 32 févr. 2011
"Trublion" n° 33 avril. 2011
"Trublion" n° 34 juin. 2011
"Trublion" n° 35 oct. 2011
"Trublion" n° 36 nov. 2011
"Trublion" n° 37 janv. 2012
"Trublion" n° 38 mars 2012
"Trublion" n° 39 avr
il 2012
"Trublion" n° 40 mai 2012
"Trublion" n° 41 juil. 2012

Tracts divers :
Meeting du 20 mai 2009

"Flyer" Meeting au Haillan du 5 juin 2009

Tract privatisation PTT
3 octobre 2009

Tract Comité Haillanais de défense
des retraites
13-06-10

Tract Comité Haillanais de défense
des retraites
07-09-10

Tract Comité Haillanais de défense
des retraites
23-09-10

Tract Comité Haillanais de défense
des retraites
12-10-10

Tract "Le Haillan en action !"
distribution de l'eau...
02-2011

Flyer réunion "santé en danger"
le Haillan 16-06-11

Flyer assemblée citoyenne "dette publique"
le Haillan
01-03-13

Flyer assemblée citoyenne "justice fiscale"
le Haillan
31-05-13

Tract "Les amis du Front de gauche s'adressent à la population" 17-12-13 recto

Tract "Les amis du Front de gauche s'adressent à la population" 17-12-13 verso

Flyer Les amis du Front de gauche réunion
du 5-5-14 "Quelle Europe voulons-nous ?

Flyer "débat TAFTA" 28-11-14
organisé par PS, EELV, FDG